Surpresseurs pour de multiples applications

Nos surpresseurs ont été entièrement développés en Allemagne selon les exigences de qualité les plus élevées. C’est pourquoi les surpresseurs sont hautement fiables et robustes, leur durée de vie est impressionnante, tout comme la stabilité de leur valeur.

Dans quels cas utiliser des surpresseurs ?

Des surpresseurs peuvent être utilisés lorsque l’isolation d’un mur ou d’un sol a pris l’humidité, par exemple, ou dans des endroits difficiles d’accès.

Les murs ne doivent pas être abattus pour procéder au séchage

Les planchers ne doivent pas être retirés pour être séchés correctement

Supprime tout risque de moisissures puisque le séchage peut se dérouler à la fois correctement et complètement

Différents appareils disponibles pour une variété d’applications

Les murs ne doivent pas être abattus pour procéder au séchage

Les planchers ne doivent pas être retirés pour être séchés correctement

Supprime tout risque de moisissures puisque le séchage peut se dérouler à la fois correctement et complètement

Différents appareils disponibles pour une variété d’applications

Pourquoi des surpresseurs sont-ils nécessaires ?

Les planchers flottants (sols isolés) ont le vent en poupe dans la construction depuis l’adaptation aux nuisances sonores et aux normes d’isolation de l’arrêté relatif à la construction.

Un plancher flottant se place sur une couche d’amortissement isolante. cette construction implique que le bord du plancher ne soit pas fixé au mur de manière à pouvoir bouger librement. Ce qui entraîne toutefois certains risques en cas de fuite ou autre forme de dégât des eaux.

Comme, par exemple, lorsque de l’eau arrive à s’infiltrer sous le plancher par les joints de bordure à cause d’une fuite de tuyaux d’appareils ou dans le chauffage au sol.

La circulation d’air étant absente sous le plancher, l’air sec ne peut y pénétrer et ne placer qu’un déshumidificateur d’air/de chantier n’a donc pas de sens. Il vous faut des surpresseurs spécialement conçus pour ces cas de figure.

Les processus de séchage de l'assèchement d'isolant

Lors duprocessus de surpression, de l’air sec et réchauffé est acheminé vers l’isolation par des ouvertures spécialement prévues à cet effet. Au cours de la phase de diffusion, l’air sec absorbe l’humidité de la structure, avant de s’échapper par les joints de bordure ou autres ouvertures d’évacuation, pour être à nouveau séché par les déshydrateurs d’air préalablement installés. Ce cycle permet de sécher jusqu’à ce que le matériau atteigne une humidité de compensation spécifique.
Attention :la surpression peut provoquer des dégâts au plancher en cas d’utilisation inappropriée.

Leprocessus de sous-pression inverse l’ensemble du processus.
Les turbines à vide permettent d’extraire l’air humide de l’isolation. Cela crée un vide dans l’isolation, qui est compensé par l’aspiration de l’air séché de la pièce par des déshydrateurs d’air à travers les joints de rebord ouverts ou autres ouvertures d’entrée.

Important : Le processus de sous-pressurisation nécessite l’utilisation d’un système de filtrage et de séparateur d’eau afin d’éviter, entre autres, toute infiltration d’eau ou de solides dans les surpresseurs. Ceci entraînerait une obstruction dans la turbine et détruirait l’appareil. Pour de plus amples informations concernant le filtrage, voir : les différentes étapes d’une chaîne de filtrage en cas de séchage d’isolation.

Attention : Ne surtout pas confondre surpression et sous-pression !

Aspirer un certain volume d’air, par exempe 100 m³, avec une contre-pression de 100 mbar (par ex. laine minérale Styropor®) nécessite environ 20 % d’énergie de plus que pour injecter le même volume d’air avec une même contre-pression (100 mbar) dans l’isolation. En cas de contre-pression de 150 mbar (par ex. perlite), la différence monte jusqu’à 30 %. Autrement dit : Un agrégat sec isolant peut, en cas de processus de surpression, fournir environ 20 à 30 % de volume d’air en plus à l’isolation qu’en extraire en cas de processus de sous-pression avec une configuration comparable.

Conclusion :En raison du processus, les capacités de surface à réaliser en cas de sous-pression sont moindres qu’en cas de processus de surpression

Comparaison entre les avantages et désavantages des processus de séchage Surpression Sous-pression
Danger de diffusion incontrôlée d’eau dans des zones non touchées oui non
Dommage d’inventaire potentiel et aggravation du climat ambiant dans les zones adjacentes oui non
De l’humidité imprégnée dans les bords et coins peut entraîner la prolongation des temps de séchage oui non
Capacité de surface en cas d’utilisation mécanique identique 100% 80%
Durée de séchage générale par rapport à normal plus rapide
Possibles séparations dans des sols en pierre naturelles causées par des minéraux par pression capillaire oui non
Possibilité de dégâts de boulage en cas de parachèvement de plancher en bitume oui non
Possibilité de protection contre la contamination de l’air respirable par des spores ou microfibres cancérigènes non oui
Nombre de perçages nécessaires pour les entrées et évacuations d’air plus moins
Possibilité d’utilisation dans des environnements sensibles à l’hygiène, comme les hôpitaux, les centres de soin, les établissements scolaires, les crèches etc. interdit* oui

*Importante législation restauration en cas de spores de moisissures et particules de poussière libérées dans l’air

Il existe un certain nombre de mesures de protection, de règles techniques et réglementations locales concernant l’utilisation de matériaux dangereux, qui doivent être respectées par les entreprises commerciales en cas de travaux d’assainissement. Bien qu’il n’existe aucune règle standardisée pour tous les pays, la poussière contenant des moisissures est classée comme substance dangereuse dans de nombreux états membres de la communauté européenne.

La réglementation allemande sur les substances dangereuses établit par exempe que lorsque de l’air d’extraction contient des moisissures, il ne peut être directement réinjecté dans un local et que l’air contenant des particules ou substances inorganiques (comme de la laine minérale) ne peut pénétrer dans le local qu’après avoir été suffisamment purifié. Ce qui est le cas lorsque l’on travaille avec une classe de filtre H ou la catégorie d’application K1 ou C, par exemple.

Spores de moisissures agrandies 3 000 x sous microscopie électronique à balayage –
chaque spore d’environ huit micromètres est dix fois plus fin qu’un cheveu humain !

 

Les différentes étapes d'une chaîne de filtrage pour des surpresseurs

Lors de la purification de l’air traité, il faut tenir compte des points suivants :

  • Étape de filtrage : Préfiltrage et filtration grossière
    L’eau libérée provenant du mélange eau-air, doit d’abord être filtrée afin de protéger les filtres qui suivent et les surpresseurs. Dans le cas de la techniquement performante solution Trotec, ce filtrage grossier a lieu à travers une plaque de guidage spéciale, sur laquelle l’eau s’accumule avant d’être guidée vers le réservoir de collecte du séparateur d’eau.
  • Étape de filtrage : préfiltrage et filtrage fin
    Pour optimiser la capacité des filtres suivants et prolonger la durée de vie des surpresseurs, l’eau apparue doit être retenue et l’air purifié des particules fines.

    Avec les séparateurs d’eau Trotec, la séparation fine ses fait par le biais d’un filtre fin rinçable (préfiltre en acier), dans lequel la structure définie de fils en acier inoxydable une couche isolante se forme lors de l’arrivée de l’eau, ce qui retient le reste de l’eau apparue et fait retomber celle du préfiltre dans le réservoir collecteur. Cette barrière fonctionne en même temps comme un filtre pour les particules fines (filtre à air humide).

    Avantage pratique : Une fois le cycle de séchage terminé, le filtre fin en acier inoxydable peut être retiré facilement et rapidement du séparateur d’eau et être nettoyé avec un jet d’eau avant d’être réutilisé.

  • Étape de filtrage : Microfiltrage, classe F8 selon la DIN 779
    Après le préfiltrage, l’air purifié et débarrassé de l’eau est tellement exempt de particules, qu’elles ne sont plus visibles à l’œil nu. Il faut dès lors procéder à un microfiltrage de cet air pour différentes raisons :

    D’une part pour garantir qu’avant de le réinjecter dans l’atmosphère et afin de satisfaire aux prescriptions en vigueur, l’air contaminé aspiré est suffisamment purifié.

    D’autre part, en tant que préfiltrage nécessaire pour certaines applications à l’occasion desquelles l’utilisation d’un filtre HEPA est prescrite, par exemple en cas de danger d’exposition à des spores de moisissure ou à des matières fibreuses non organiques.

    Les microfiltres Trotec sont particulièrement adaptés et approuvés pour l’utilisation de turbines à vide d’air avec des différences de pression supérieures à 250 mbar et dans le cas d’une surface de filtrage de 0,16 m² et 50 m³ de capacité d’air par élément de filtrage. Ils s’adaptent de manière optimale à la capacité d’air maximale de la turbine à vide d’air des surpresseurs du système MultiQube.

    Les microfiltres Trotec satisfont à la classe de filtre F8 prescrite pour le filtrage HEPA selon la DIN EN 779 et sont en mesure d’éliminer de l’air traité 99 % de toutes les particules de jusqu’à 2 micromètres !

  • Étape de filtrage: filtrage HEPA, classe H13 selon la DIN 1822-1
    L’objectif principal d’un filtrage HEPA, « un microfiltrage en profondeur comme préfiltrage étant à cette occasion indispensable », est de séparer en toute sécurité les spores de moisissures, les bactéries et les plus petites microparticules soupçonnées d’être cancérigènes. C’est pourquoi l’utilisation d’un filtre HEPA en cas d’air environnemental contenant de telles substances sensibilisantes (selon TRGS 907 [GefStoffV], TRGS 540) est légalement prescrite en tant que mesure de protection.

    Les filtres HEPA Trotec classe H13 conviennent idéalement aux spécifications techniques des turbines de vide d’air des surpresseurs MultiQube, tout comme la surface filtrante des microfiltres, et sont approuvés par les fabricants de filtres. Grâce à la géométrie de filtre améliorée, à la surface de filtrage de 3 m² et à la capacité d’air de 315 m³, les filtres HEPA Trotec garantissent jusqu’à 99,97 % la séparation de toutes les particules en suspension jusqu’à 0,3 micromètres ! En comparaison : Un cheveu humain a un diamètre d’environ 80 micromètres, il est donc environ 800 plus gros !

Le DA 4 Multi Qube

Unité de contrôle Efi­dry de soutien aux capteurs pour une efficacité maximale lors du séchage d’isolation sous pression : Avec le même équipement plus DA 4, vous êtes en mesure de sécher des surfaces de même envergure dans un délai nettement plus court ou des surfaces bien plus grandes dans le même laps de temps. Vous pouvez par ailleurs surveiller les processus de séchage à distance en temps réel par le biais de votre GSM !

Grâce à la nouvelle unité de réglage d’écoulement DA 4 MultiQube soutenue par deux capteurs, les entreprises de réparation des dégâts des eaux peuvent maintenant aussi profiter lors de l’assèchement d’isolation des avantages d’une technique de commande et de réglage intelligente déjà depuis longtemps utilisée pour les machines, installations industrielles ou systèmes d’entraînement, par exemple.

En tant que progrès de développement conséquent du populaire DA3, précurseur du système avant-gardiste pour le réglage de circulation de l’aspiration d’air dans l’assèchement d’isolants, le nouveau DA 4 a pu bénéficier du savoir-faire issu de recherches fondamentales élargies, de centaines de séries de tests et d’encore plus de mois de mise en pratique dans le cadre de l’assainissement après dégâts des eaux.

Protocoles du processus de séchage en série …

Chaque DA 4 est équipé d’une clé USB intégrée servant de mémoire de données, sur laquelle les données climatiques du processus de séchage sont enregistrées à espaces réguliers. Il suffit de retirer la clé après séchage pour procéder à la lecture. Les données structurées peuvent être importées dans n’importe quel fichier partagé pour documentation.

La clé a une capacité d’enregistrement de 2 000 jours de séchage.

Encore plus de possibilités par modem …

Lors de l’exécution du DA 4 Qube, vous recevez une nouvelle unité de contrôle de flux avec un modem intégré supplémentaire pour une surveillance à distance si vous le souhaitez, en ce compris une carte sim pour 24 mois.

Vous êtes ainsi en mesure de consulter les données du DA 4 M en temps réel par le biais de votre GSM, de vous informer des progrès du séchage et de recevoir automatiquement un message dès que le séchage est terminé et que l’installation peut être démontée. Plus besoin de trajets non essentiels « au petit bonheur » !

Liste de vérification pour l'évaluation des systèmes de filtration disponibles pour une utilisation pratique
  • Le système dispose-t-il d’un filtrage en quatre étapes ? (Séparation humide, filtrage fin humide en acier inoxydable, microfiltrage classe 8, filtre HEPA classe H13)
  • Le système dispose-t-il d’une surveillance de l’état du filtre HEPA ?
  • Quelle est la construction du préfiltre en acier inoxydable ? Le préfiltre en acier inoxydable a-t-il une forme bloc spécialement adaptée au volume de séparation ou s’agit-il seulement d’un tamis plat ?
  • Quel est le microfiltre utilisé ?
    ATTENTION : aux filtres à découper du marché de la construction pour les hottes, tamis en caoutchouc mousse, filtres à poussière etc. Ils ne sont pas classifiés comme microfiltres (F8) ou préfiltres pour un filtre HEPA (H13).
  • Les dimensions et la construction du filtre HEPA conviennent-t-elles pour l’assainissement des dégâts des eaux ?
    ATTENTION :aux caractéristiques suivantes : Grandeur de l’aspirateur, cassettes de filtres en bois, dimensions et forme d’un filtre à air automatique !
  • Le filtre HEPA est-il installé directement derrière le séparateur d’eau ou le préfiltre ?
    ATTENTION :si les microfiltres sont absents ou ne peuvent être utilisés pour le préfiltrage en combinaison avec des filtres HEPA !
  • Quelle est l’importance du rapport de surface de filtrage des microfiltres et filtres HEPA appliqués ?
    En raison du degré de séparation élevé, il est obligatoire de travailler avec une vitesse basse de flux entrant lors de l’application de filtres HEPA. Afin de prévenir les pertes de pression, il faut donc prévoir un rapport surface de microfiltre et surface de filtre HEPA d’au moins 1:6 ; la surface de filtre HEPA doit donc être au moins six fois supérieure à celle des microfiltres qui le précèdent !
  • Le filtre HEPA se trouve-t-il à l’intérieur du séparateur d’eau ?
    ATTENTION :Besoins en nettoyage et entretien plus élevés puisque le support de filtre HEPA est contaminé même lorsque le filtre HEPA n’est pas mis en place !
  • Tous les éléments consommables sont-ils faciles d’accès et individuellement remplaçables ?
Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare